top of page

Le patron est le premier vendeur en entreprise

Et ça ne va pas sans conséquences!


En affirmant cela, mon patron fondateur de l’époque a très mal réagi.

J’essayais de lui expliquer que dans une PME comme la sienne il se devait de s’impliquer sur les dossiers commerciaux, de sortir de chez lui et rencontrer les décisionnaires.

En un mot se faire connaitre, promouvoir son offre.


Mais comme souvent le mot commercial ou vendeur est un terme négatif pour beaucoup de gens. Il méprisait la fonction commerciale, la noblesse de l'entreprise étant dans la production.


Oui, le patron est le premier vendeur de la société.

Il a lancé le produit et le connaît par cœur

Il a signé les premiers clients qui sont devenus ses amis

En interne toutes ses demandes d’amélioration produit sont satisfaites.

Il est la société, il est le produit.


Conséquence, quand la société grandit il faut passer le relais et recruter des commerciaux qui vont être source de déceptions. Ils ne comprennent pas, par exemple, que même un commercial débutant puisse demander 60k€ de salaire fixe


Plusieurs patrons m’ont avoué : "il faudrait me cloner".

A défaut il va falloir former la force de vente.



1 vue0 commentaire
bottom of page