top of page

Que sont devenus les Chief Happyness Officers ?

Emportés par le confinement et le télétravail ?


La mode était lancée il y a 5 ans. L'un de mes collègues au services généraux, m'annonce qu'il quitte la société pour un poste de CHO dans une start-up.

Je tombe de ma chaise. Quelle est donc cette nouvelle trouvaille. Tel le commissaire politique maoïste ou nord-coréen qui annonce chaque année aux paysans quand et quoi cultiver, nous aurions l'équivalent pour nous rendre heureux au travail ?

Il m'explique que non, que sa mission consiste à créer un environnement positif et festif pour les salariés afin que ces derniers puissent accroitre leur productivité. C'est ainsi que Google, à l'origine de l'idée a pensé la fonction. Des travailleurs heureux travaillent mieux.

Pourquoi pas

Depuis plus de nouvelles, plus personne ne me parle des CHO

La mode semble s'être évaporée pendant le confinement. Ou peut-être que n'ayant pas de réels pouvoirs le CHO est condamné à disparaitre.



2 vues0 commentaire
bottom of page