top of page

Savoir manager ou mourir



La nécessité de prendre des décisions fondées sur des informations incomplètes dans un environnement imparfait sous la pression de la hiérarchie qui veut vous imposer ses choix en vous laissant en assumer les conséquences.

Voilà l’histoire qui est la vôtre en tant que manager en entreprise et qui est à l’origine du drame qui se produisit au Japon en 1902.


L’Etat major Japonais, dans la perspective d’une guerre à venir avec la Russie en 1905, suggéra un exercice militaire en haute montagne et en hiver. Il suffit de regarder la carte géographique de ce pays pour comprendre que sur la côte ouest les déplacements de troupes se trouveraient sous le feu naval de l’ennemi. D’où l’éventualité d’avoir à passer par l’intérieur des terres au relief montagneux.

Il faut savoir qu’à l’époque l’armée japonaise ne disposait d’aucun équipement de montage comme des skis par exemple.

Deux officiers furent désignés pour rejoindre avec leur troupe, un point donné dans les montages. Chacun commença les préparatifs, se rendant sur le terrain, collectant les informations auprès des habitants vivant dans les zones concernées, recrutant des guides. En un mot, ils réalisèrent un travail d’investigation afin de préparer au mieux l’exercice militaire qui leur était proposé.


Le premier imposa à sa hiérarchie de choisir lui-même les soldats de son équipe qu’il sélectionna parmi des montagnards originaires du coin et dans un nombre limité à 9, et de refuser la présence d’un quelconque supérieur susceptible selon lui de polluer son propre commandement auprès des hommes.


Le second se laissa imposer le nombre des soldats placés sous sa responsabilité (une centaine), et d’accepter la présence de hiérarchiques au sein de la troupe.

Le premier groupe survécu à l’expédition, l’autre fut décimé par les éléments climatiques qui se déchainèrent pendant l’épreuve.

Ce drame eu un retentissement national au Japon. Un mémorial fut édifié quelque temps après au centre-ville de Hakodate sur l’île d’Hokkaido.


Il nous rappelle la nécessité d’avoir un leadership clairement identifié et de bénéficier de la confiance de ses subordonnés.


Heureusement les erreurs de management entrainent rarement des décès au sein des services et c’est une différence majeure entre le monde militaire et celui de l’entreprise.


« Marche à la mort sur le Mont Hakkoda » Jiro Nitta-Robert Laffont-1977

1 vue0 commentaire

Comentarios


bottom of page