top of page

Travail le nouveau mal Français.

Titre d'un dossier de l'Express. Le sujet remonte au néolithique.


Chute du nombre d'heures travaillées, de la productivité, augmentation de l'absentéisme et des congés maladie, quelque chose s'est cassé chez les salariés Français. Rejet de l'ancien monde? Perte de sens du travail?


Certains font de Ford et de ses chaines se production le début de la « déshumanisation » du travail par la division des tâches en usine.


L’Ouvrier spécialisé (OS) s’opposant à l’artisan maitre de son art et de son temps.


Pour James C.Scott* cela remonte à bien avant Ford avec la question du sens à donner au #travail.


« Je suis tenté de voir la révolution néolithique […] comme un cas de déqualification massive. Afin d’illustrer les gains de productivité autorisés par la division du travail, Adam Smith avait recours à l’exemple emblématique de l’usine d’épingles, où chaque phase de la fabrication reposait sur une tâche infime exécutée par un ouvrier différent. »


Tout en exprimant son admiration pour « La Richesse des Nations », Alexis de Tocqueville ne pouvait s’empêcher de remarquer : « Que peut-on attendre d’un homme qui a employé vingt ans de sa vie à faire des têtes d’épingle » ?


Cela me rappelle un chef d’#entreprise breton évoquant les personnes en charge du découpage des carcasses en abattoir « Que pouvez-vous attendre de ces gens qui n’ont fait que cela durant toute leur vie ? Ils n’utilisent que leur bras droit pour leur travail". 😑


Présenté comme cela l'on ne s'étonne pas que nos concitoyens y regardent à deux fois avant de s'engager professionnellement.


Il est notable de constater (selon les écrits de l'Express) que cela ne concerne que les Français. 😊


*"Homo Domesticus"-Editions la Découverte-2021

2 vues0 commentaire

Comments


bottom of page