top of page

N'humiliez pas les candidats à un emploi....tout se paie un jour

Ce candidat avait réussi a décrocher un entretien grâce à l'une de ses connaissances travaillant au sein du groupe. De profil scientifique il était venu avec sa thèse sous le bras afin de pouvoir démontrer ses compétences.


Le rendez-vous était prévu à dix heures du matin. Le temps passait et le jeune chimiste patientait.


Ce n'est que vers quatorze heures que son interlocuteur accepta de le recevoir.

"il m'a traité avec une indifférence non dissimulée et n'a pas perdu beaucoup de temps avec moi".


Inutile de dire que cette attitude avait heurté notre candidat à l'emploi qui remis cependant sa thèse en espérant une considération bienveillante. Elle lui fut retournée par la poste et qualifiée d'"opuscule"...ultime rebuffade.

L'humiliation subie lors de cet entretien d'embauche laissa des traces indélébiles : chaque fois qu'il y repense, bien des années plus tard, il sent "bouillir la colère comme si l'affaire datait d'hier".


Ironie de l'histoire, et bien après cet incident, cette personne devenue une référence dans son domaine fut sollicitée par la multinationale pour discourir devant un parterre de ses cadres. Elle ne refusa point mais surfactura la prestation à titre compensatoire, en en donnant explicitement la raison à la direction du groupe.


Morale de cette histoire et #LaurentBervas ne me contredira pas : ne profitez pas de votre position de recruteur pour humilier les candidats. Personne ne mérite cela et bien sûr la roue tourne si vite. En l’espèce cela s'est payé en argent sonnant et trébuchant.


Pour information ce candidat s'appelait Isaac Asimov, considéré comme un de plus grands écrivains de Science Fiction. Il était chimiste de formation


PS : je n'ai jamais lu un seul de ses ouvrages exceptée son autobiographie


"Moi Asimov" Presence du Futur- Editions Denoel-1996


1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page