top of page

L'honnêteté paie-t-elle en entreprise?



C’est une belle histoire lue sur les réseaux sociaux il y a quelque temps déjà.


Un chef d’entreprise voyant venir l’heure de sa retraite décida qu’il était temps de désigner son successeur à la tête de son entreprise. Pour se faire il convoqua ses 10 meilleurs managers et leur tint le propos suivant : “je remets à chacun ces quelques graines de fleurs. Plantez les, prenez en soin et dans 6 mois revenez avec un plot fleuri, le propriétaire du plus beau pot sera mon successeur”.

L’un des cadres désignés s’en retourna en son foyer et présenta la situation à son épouse. Le couple planta donc les graines dans une bonne terre, avec ce qu’il fallait d’engrais. Ils arrosèrent le tout régulièrement. Les semaines passèrent et rien ne poussait, pas le moindre début de germination. Ils persévérèrent…sans résultat. Arriva le jour fatidique où il devait revenir avec les autres présenter son pot fleuri à son patron. N’ayant rien de tel c’est fort embarrassé qu’il rapporta son pot stérile. Tous ses autres collègues portaient fièrement le résultat des graines plantées…que de bouquets plus ravissants les uns que les autres.

Dépité il attendit que son patron se planta devant lui pour lui demander les raisons de son échec. “Aucune idée répondit-il, j’ai pris soin de vos graines, mais rien n’a poussé, je n’y comprends rien”.

“C’est bien normal lui répondit son chef, les graines étaient stériles, rien de ne devait pousser. Vos collègues ont tous triché. En conséquence c’est à vous que revient le poste de direction”.

La morale de cette histoire est que seuls les gens honnêtes sont promus aux postes de direction au sein des entreprises.

Vraiment ? Bien sûr que non. Cette histoire comme d’autres légendes d’entreprise, ne correspond pas à ce que nous voyons dans la “vraie vie”.

Il faut bien sûr savoir faire preuve de rouerie pour diriger une entreprise aujourd’hui comme hier.

Savoir flirter avec l’illégalité, mentir par action et par omission quand les circonstances l’exigent. Soyons sérieux, les gens honnêtes sont valorisés et honorés, mais quand ils sont « trop honnêtes » ils ne sont pas promus à la tête des sociétés.

Ainsi, plus vous monterez dans la hiérarchie et plus vous serez amené à faire des compromissions plus ou moins glorieuses, plus ou moins “honnêtes”. L’on peut prendre un peu de temps pour nous mettre d’accord sur la définition de l’honnêteté qui peut être a géométrie variable selon les individus. Mais en fin de compte, c’est ici que la sélection s’opère dans la course aux postes de pouvoir : à travers votre éthique.

Entre être honnête ou être malin il faut savoir choisir…selon les circonstances.


« Être quelqu’un de bien-Philosophie du bien et du mal » Laurence Devillairs-Editions PUF-2029



0 vue0 commentaire
bottom of page