top of page

L'histoire du stagiaire viré pour avoir dit la vérité


Où l'on apprend qu'il ne sert à rien d'avoir raison si l'on n'a pas le pouvoir (propos prêté à François Mitterrand).


L’entreprise à l'instar de l’univers militaire, est hiérarchisé et inégalitaire par essence.

Pour mémoire le droit du travail n’est là que pour atténuer cette brutalité qui se fait toujours au détriment du salarié.


La préface d'un polycopié intitulé "Introduction au Droit du Travail" narrait l’histoire suivante pour illustrer la toute puissance du patron d’entreprise.

Un étudiant d’École de Commerce est envoyé dans une PME du côté de Dijon dans le cadre d’un stage de fin d’études, avec à la clef une perspective d’embauche. Le patron ne sachant pas trop quoi lui faire faire, lui demande de mener un audit de la société et de mettre en lumière ce qui peut y être amélioré.

Plein d’entrain, le jeune homme réalise la mission avec le plus grand des sérieux. Il remet son rapport au bout de trois mois et sa conclusion est sans appel : c’est un miracle que cette entreprise puisse fonctionner tant son organisation est inefficace.

Le patron lu attentivement le rapport, félicita le jeune homme…et le congédia le lendemain.


Le jeune homme ne comprend pas, il a fait son travail en son âme et conscience, et le voilà viré.

Il a simplement oublié qu'il n'avait pas le pouvoir et que dans ce cas il faut savoir enrober la réalité. Son statut ne donnait aucun crédit à ses propos, et de plus il annonce des choses désagréables à


celui qui l'emploie. Rédhibitoire.


Tout le monde n'a pas le sens de la politique en entreprise. Mais cela s'apprend avec un peu de pratique.



PS : "Survivre dans la jungle civilisée" Bernard Nadoulek-Eyrolles-2009

1 vue0 commentaire
bottom of page