top of page

De l’utilité de la flatterie en entreprise

Et plus c'est gros et plus ça passe!


J’ai beau avoir été mis en garde, et avoir développé des anti-corps, je confesse y être sensible. Difficile de résister à un compliment, une flatterie, comme si notre égo n’attendait que cela.


Il faut cependant respecter les proportions de la recette.


Mieux vaut partir d’un fond de vérité, d’une authentique admiration que vous pouvez avoir pour un des talents de la personne concernée et broder légèrement, accentuer positivement le trait.

Sinon vous verserez dans l’obséquiosité et serez démasqué. Gare alors à la disgrâce qui vous frappera.

La flatterie est le beaume qui facilite vos relations avec votre hiérarchique. A utiliser à doses homéopahtique au risque d’être qualifié de « lécheur »…par vos collègues et non par votre patron.

Car pour lui peut importe les mensonges du moment qu’ils sont doux.


Flattez et il en restera toujours quelque chose, chez vous comme chez les autres.


Et cela ne coute pas grande chose : « Le seul capital qui ne coûte rien et qui rapporte beaucoup, c’est la flatterie »*


Talleyrand dans « Eloge de la lège » Rémi Baillot- Editions de l’Opportun-2017



1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page