top of page

C'est décidé je crée mon entreprise

Puis vint le moment ou à 49 ans je me posai la question de la création de société.

Conscient de l'obsolescence programmée du salarié, alerté par mon entourage je décidai de ...réfléchir à la question.

Pour ce faire j'appliquai une recommandation classique, recourir à mon réseau.

Egocentré et solitaire par nature je ne l'avais pas beaucoup développé. Cependant, je n'hésitais pas une seconde et me mit à solliciter le ban et l'arrière-ban de mon carnet d'adresses.

Ce furent 40 personnes que je rencontrai sur deux mois. Nombres de mes interlocuteurs étaient à l'époque (et le sont toujours) chefs d'entreprise. Certains avaient cumulés les échecs et présentaient donc à mes yeux le plus grand intérêt. J'ai la faiblesse de croire que l'on apprend beaucoup des échecs surtout de ceux des autres.

Je n'entrerai pas dans les détails des différentes conversations tenues avec mes différents interlocuteurs. Je vous livre simplement les conclusions.


  • Rester dans ce que l'on connait : vous avez travaillé en tant que salarié dans un domaine donné, restez y. Au pire faite simplement un pas de côté et investissez dans un domaine annexe à ce que vous connaissez. Vous avez travaillé dans les logiciels, vous pouvez migrer vers le matériel. Vous avez évolué dans la chaussure vous pouvez évoluer vers la maroquinerie

  • Partir dans un domaine différent, seul, est prendre un risque énorme. Votre courbe d'apprentissage des produits, du secteur et des concurrents sera longue.

  • Avoir une trésorerie de deux ans pouvant vous permettre de vivre confortablement. Quel que soit votre business plan envisager le pire en ne comptant sur aucun revenu.

  • Minorer systématiquement vos prévisions de CA, ou nombre de clients initialement prévu. Vous avez sondé 20 clients potentiels ? Ne prenez que 20% des réponses positives pour argent comptant.

  • Dans la réalisation de vos plans privilégier la technique du "faire avec ce qu'il y a dans le frigo" afin de minimiser les coûts d'investissement et non pas "appliquer la recette du livre de cuisine"

  • Disposer d'une expertise reconnue par le marché : je parle d'expertise et non d'expérience. Vous possédez quelque chose qui va résoudre un problème concret chez vos clients.

  • Bien choisir ses partenaires si vous ne pouvez-vous en passer. Beaucoup préfèrent travailler seuls ou avec leur épouse afin réduire les risques de conflit.

Ma conclusion fut qu'il était moins risqué de rejoindre une structure déjà existante pour y créer une filiale. Ce fut un échec. Une autre histoire.


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page